Britney & Johnny : les Revenants

29 Mar

La même semaine, Johnny Hallyday et Britney Spears sortent un nouvel album. Le hasard du planning fait bien les choses. L’occasion de revenir sur deux freaks de la musique qui ont quasiment tout vécu, le coma, la drogue, le harcèlement médiatique, la déchéance et la gloire.

Certains portent leur croix comme d’autres leur coloration

Qu’on se mette d’accord immédiatement : ce papier ne se veut nullement une critique de leur musique. Parce qu’on n’a pas encore écouté son disque et parce que les experts s’accordent à dire que Johnny Hallyday n’a plus rien fait de musicalement signifiant depuis les années 70 (voir notamment le Rock & Folk de mars 2011, « Johnny est-il encore rock ? »). Parce que Britney aura désormais un mal fou à se hisser au niveau des sommets de productions pop que furent In the Zone (2003) et Blackout (2007) (soit l’album d’avant la chute, et celui conçu au cœur du cyclone). Quand un artiste revient sur le devant de la scène, on parle de come-back. Dans les cas de Johnny (nouvel album lundi 28 mars) et de Britney (nouvel album mardi 29 mars), la notion de retour est un peu plus forte que ça. Ils sont de ceux qui ont touché le fond, qui ont beaucoup perdu, n’ont plus rien à gagner mais de nouveau tout à prouver. De fait, ils ont tous deux développé une certaine esthétique du survivant.

On peut jouer à Britney et johnny
Britney et Johnny, poupées du son.

Résurrection

Dans son nouvel album, Jamais seul (qui, on lui souhaite, n’est pas un hommage négationniste à l’hymne de Garou), Johnny Hallyday s’est fait écrire une chanson par Mathieu Chedid intitulée  « Vous n’aurez pas ma peau », un titre qui montre de quel bois il se chauffe dans sa maison suisse. Dans ce pamphlet à sa gloire, il semble se féliciter d’avoir vaincu la Grande Faucheuse : « Tu me croiras jamais, je reste debout quand les autres tombent ». Sympa pour feu ses copains. Mais si Hallyday se voit comme un roc, il ne prend pas de pose christique. Dans un long entretien pour Next (5 mars 2011), il se confie à Bayon : « Il y a des gens qui croient à la résurrection, à un ‘après’. Moi je n’y crois pas». Manière de justifier son envie de durer jusqu’au bout, là où Britney fait dans le chamanisme . Dans « How I Roll », elle minaude avec ses yeux de bitch un « j’ai neuf vies, comme un petit chat » limite mystique. Dans l’Antiquité, les Égyptiens dotaient les chats du pouvoir de résurrection parce qu’ils retombaient toujours sur leurs pattes. Une manière stylistique pour Britney de montrer soit sa souplesse, soit sa capacité à toujours retomber sur ses escarpins.

Credo

L’avant-dernier album de Johnny Hallyday, sorti en 2008, s’intitule Ça ne finira jamais. Dans un entretien accordé aux lecteurs du Parisien, il va même plus loin et affirme : « Ma carrière s’arrêtera le jour de ma mort ». Coïncidence troublante, le nouvel album de Britney, baptisé Femme Fatale (qui, on l’espère, n’est pas un hommage appuyé à la merveille pop du Velvet Underground) s’ouvre sur ces paroles : « Continuons à danser jusqu’à ce que le monde se meurt». L’un d’eux est passé à deux doigts du trépas, les deux se sont perdus dans les méandres chimiques des limbes de la célébrité. Devant Bayon, Johnny est catégorique : « Si je vis, je veux vivre, des choses qui me plaisent ». Cet appel commun à un Carpe Diem pop, une célébration de la vie jusqu’à la fin, n’est pas si veule. Il est leur prière païenne, leur credo, leur profession de foi.

Johnny & Britney étant deux bons petits soldats de l’industrie, ils refusent que leurs vidéos quittent Youtube. Pour vous rendre compte par vous-même, voici Johnny Jamais Seul, et Britney qui joue avec de la peinture.

Valentin Portier.

Johnny Hallyday, Jamais Seul (Warner Music), sortie le 28 mars 2011.
Britney Spears, Femme Fatale (Jive Records), sortie le 29 mars 2011.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :