La création du portail 24-25

Cinéaste né en 1975, Emmanuel Lefrant réalise des films contemplatifs et hallucinatoires où l’abstraction se veut actrice ou productrice d’émotions et d’expériences subjectives. Parallèlement à son travail d’artiste, il est depuis 2007 le directeur de Light Cone et, dans ce cadre, a largement contribué au développement du portail 24-25.fr

Emmanuel Lefrant, All Over (2001)

 

« Light Cone est une association qui existe depuis 1982 et nous avons participé au plan de numérisation du Ministère de la Culture avec un département qui a l’époque s’appelait la mission Recherche et Technologie dans le cadre de programme de numérisation des collections audiovisuelles françaises. Nous avons participé au premier plan en 2005, en numérisant essentiellement des films super 8 et 16 mm et en les mettant en ligne sur le site de Light Cone. Nous avons aujourd’hui près de 900 films en ligne. Dans un second temps, le Ministère avait comme intention de créer un projet fédérateur, à savoir de s’associer avec d’autres collections audiovisuelles pour créer un portail. Il était prévu au départ que le projet soit porté par les institutions dans la mesure où elles ont les capacités budgétaires qui ne sont pas les nôtres, mais les lourdeurs bureaucratique de ces instituions n’ont jamais permis à ce qu’elles portent le projet. Comme Light Cone était le partenaire associatif le plus avancé du point de vue de la technologique, on nous a demandé de porter le projet que nous coordonnons depuis 3 ans. Chaque année, le Ministère de la Culture poste un appel à projet auquel on répond. La première phase du projet comportait sept partenaires, tous associatifs. Les collections qui font partie du portail sont spécifiquement françaises puisqu’il s’agit de l’argent public et de financements qui viennent du Ministère de la Culture. D’ici la mi-mars, nous sommes en train de travailler à l’intégration du projet 2010 comprenant principalement les collections du département Cinéma et Nouveaux Médias du Centre Pompidou et celle du Fonds National d’Art Contemporain. En principe, en 2011, nous devrions intégrer celles du Musée d’art moderne de la Ville de Paris, du MACVAL, de la Bibliothèque Kandinsky et du Centre Simone de Beauvoir. Cela dit, le projet 2011 est en suspens car nous attendons les résultats d’ordre budgétaire, car ce sont des projets coûteux. »

« Toutes les structures de type institutionnel sont financées à 100% par le Ministère de la Culture et leurs enveloppes budgétaires sont gérées à part, tandis que les structures associatives sont gérées à 50% uniquement. Light Cone, en tant que porteur de projet, reçoit de l’Etat une enveloppe budgétaire globale de 150 000 euros en 2010, avant qu’ait lieu un arbitrage budgétaire qui permet de savoir comment l’argent va être redistribué. Une partie de l’argent -60 000 euros- est destiné à développer le portail qui est un outil commun à l’ensemble des structures, tandis que les 90 000 restants sont distribués selon une grille de critères assez complexes à l’ensemble des partenaires pour numériser leurs collections. Évidemment, il y a un long travail juridique qui consiste à contacter tous les ayants droits un à un pour leur demander la permission de mettre les films en ligne. Parmi les films de Light Cone, un certain nombre ne seront jamais en ligne car les ayants droits ne donneront jamais leur autorisation soit car ils sont gérés par quelqu’un d’autre, soit car certains cinéaste ne veulent pas que les films apparaissent en ligne ou soient montrés autrement que dans leur format original. Mais par ailleurs, un très grand nombre de films n’ont pas été numérisés car nous n’avons pas obtenu les fonds pour le faire. »

« Toute l’offre du portail 24-25 est légale, contrairement à celle d’Ubu. Ubu, c’est l’entreprise d’un seul homme qui a décidé de monter ce portail pour mettre à disposition du grand public un certain nombre d’œuvres rares. Il y a sur Ubu beaucoup de films qui sont distribués par Light Cone. Nous ne leur avons jamais intenté de procès car nous respectons leur démarche éditoriales : Ubu propose un contenu très intéressant et totalement inaccessible. Nous, nous sommes juste dépositaire de films, on gère les droits d’un certain nombre de cinéastes mais pas de manière exclusive. On peut tout au plus les avertir que tel film est posté sur Ubu.»

« Sur le portail, il n’y a pas que de la vidéo d’art, mais un certain nombre de formes cinématographiques ou vidéographiques. Le sous-titre dit « cinéma expérimental, d’avant-garde,  cinéma d’artistes, art vidéo, essais documentaires etc. » Le portail regroupe l’ensemble des formes qui relèvent de l’image en mouvement en marge de l’industrie cinématographique traditionnelle qui, elle, circule dans le réseau des salles agréées par le CNC. Après, qu’est-ce qui différencie le ciné expérimental du ciné underground ou du film d’avant-garde… des appelations, il y en a des milliers ! »

« La cible de ce portail est assez large. D’un côté, et avant tout, n’importe quel internaute, c’est-à-dire le curieux celui qui se balade et qui découvrira des choses qu’il ne verra pas ailleurs. D’un autre côté, le portail a l’ambition d’être un outil destiné aux professionnels -commissaires d’exposition, programmateurs, chercheurs- de manière à pouvoir en quelques clics trouver une œuvre et savoir où il est possible de la visionner, si elle n’est pas déjà en ligne sur le portail. Mais l’ambition semi-avouée du portail, c’est de pouvoir à terme remplir un certain nombre de critères technologiques de manière à pouvoir moissonner et être moissonné par Europeana, le grand portail du patrimoine culturel européen. »

 

Francine Guillou, Thomas Lapointe

 

Revenir à l’enquête

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :